ILS PARLENT DE MON TRAVAIL

Prenez le temps de lire les articles qui parlent de mon travail et faites-vous une idée sur la question. 

  • Rémy Bartocci

Après une carrière de juriste, Marie Courtois est devenue auteure par passion. Elle a créé Porteurs d'histoires, pour aider petits et grands à mettre leurs souvenirs en mots.


Trois questions à...

Marie Courtois, autrice orvaltaise, à l'occasion de sa présence au marché de No^ël du bourg le week-end dernier pour présenter son dernier ouvrage au public.


Quelle est votre activité ?

Je suis auteure. J'écris pour les autres à travers mon entreprise Porteurs d'histoires, mais aussi pour moi. Écrire un livre était depuis ma plus tendre enfance un rêve, mais jamais je n'avais réellement envisagé qu'il puisse un jour se réaliser. Et puis, lorsque ma petite soeur m'a annoncé qu'elle attendait son premier enfant, j'ai eu un déclic : je voulais que sa fille puisse lire mes mots. Le livre lui est d'ailleurs dédicacé.


Quel est votre dernier livre ?

Avec l'aide de ma cousine illustratrice Delphine Schwartz, j'ai donc publié mon tout premier album jeunesse Voyage poétique dans le coeur de Maman, disponible dans plusieurs commerce d'Orvault : Presse de la Bugallière, L'atelier coiffure, Glycine, et Librairies nantaises, mais également en ligne. À la frontière entre l'histoire et la poésie, cette douce excursion dans le coeur de maman appelle, petits et grands, à laisser leur imagination vagabonder au gré des sentiments. Je souhaitais que mon livre puisse permettre plusieurs niveaux de lecture : une écriture poétique pour les tout-petits, à lire comme une berceuse. Pour les grands, différents thèmes favorisant l'échange avec les parents au travers des thèmes abordés. Pour les jeunes mamans, une ode à la maternité dans laquelle elles puissent se retrouver. J'ai voulu des dessins épurées et des couleurs douces pour que chacun puisse s'installer confortablement dans ce cocon qu'est la lecture.


Quel sera votre prochain livre ?

Je réfléchis en ce moment et j'attends tout de même les retours sur ce premier livre, dont j'ai distribué 250 exemplaires depuis sa sortie à la rentrée, à une collection mettant en scène des personnages récurrents avec toujours une dimension poétique. Affaire à suivre !

  • Rémy Bartocci

Après une carrière de juriste, Marie Courtois est devenue auteure par passion. Elle a ainsi crée Porteurs d'histoires, pour aider petits et grands à mettre leurs souvenirs en mots.


Trois questions à...

Marie Courtois, auteure, habitante depuis 6 ans du Bois-Jouan, dans le quartier de la Bugallière.


Pourquoi êtes-vous devenue auteure ?

L'écriture est une véritable passion. J'ai toujours écrit, pour moi mais aussi pour les autres. Même si j'ai été juriste pendant 12 ans, le confinement a, comme pour beaucoup d'entre nous, constitué un déclic : il fallait retrouver du sens, plus de liberté et de créativité, repenser mon rapport aux autres et ma valeur ajoutée dans la société.

J'ai commencé par réaliser un rêve d'enfance en publiant en autoédition mon premier livre jeunesse en juillet dernier. Il s'agissait à l'origine d'un projet familial puisqu'illustré par ma talentueuse cousine Delphine Schwartz et dédié à ma petite soeur mais le plaisir d'écrire et de partager a été tel durant cette magnifique expérience, que j'ai décidé de créer mon entreprise, Porteurs d'histoires.


Quelle est la mission de Porteurs d'histoires ?

j'ai crée l'entreprise Porteurs d'histoires avec l'idée de partager et de transmettre par l'écriture des récits de vie collectés auprès de personnes âgées. Il est important pour moi, de ne pas laisser les grands moments d'une existence échapper aux générations futures, mais également de créer du lien avec les personnes soufrant de solitude ou ayant du mal à mobiliser la mémoire instantanée, alors que les souvenirs du passé sont encore intacts.

Chaque existence est finalement une véritable bibliothèque qui mérite d'être partagée, qu'il s'agissent de recettes de vies ou de cuisine ! Tout le monde a quelque chose à raconter, à transmettre. La seule barrière, c'est la pudeur mais les thèmes sont justement prédéfinis en amont pour que personne ne se sente envahi dans sa vie privée.


Quel est votre public ?

Mon activité s'adresse aussi aux jeunes générations avec des ateliers d'écritures pour enfants dans différentes structures d'accueil (écoles, foyers, centres socio-culturels, etc.). L'idée reste de créer un livre écrit et illustré par eux. J'adorerais aussi organiser des lectures mêlant histoires d'adultes et histoires d'enfants via des rencontres notamment en maisons de retraite.

  • Marie Bgs Cts

Elle n'en revient toujours pas : en créant son entreprise

« Porteurs d'histoires », Marie Courtois a fait de sa passion

pour l'écriture son activité professionnelle. Depuis

quelques mois, elle recueille les mémoires de ses clients

pour les retranscrire en livres.



Juriste d'entreprise depuis une quinzaine d'années, Marie Courtois a amorcé

son virage professionnel durant la crise sanitaire, cherchant comme tant d'autres

un sens à sa pratique. « J'ai réalisé un bilan de compétences. Jusque-là, je ne

vovais pas comment l'écriture, combinée à mon intérêt pour les personnes âgées,

pouvait devenir mon métier, confie-t-elle. Puis j'ai perdu mes grands-parents

pendant le premier confinement. Cela sans avoir pu recueillir leur histoire au

préalable...».




« Ça rend les personnes immortelles »

La jeune femme travaille actuellement avec Marcelle, Orvaltaise de 96 ans.

Elle lui rend visite régulièrement pour retracer son histoire. « Je l'interroge

sur son enfance, sa scolarité, sa famille, ses conditions de vie, lui demande des

photos... Elle me confie des choses qu'elle ne raconterait pas à ses enfants.

C'est normal, nous avons un rapport différent », explique-t-elle. Marcelle, qui

avait commencé à écrire ses mémoires, est ravie que Marie reprenne le flambeau

« Mon père avait vécu la guerre et refusait d'en parler. Mais pour les enfants

et petits-enfants, c'est nécessaire de raconter. Notre vie était si différente ! »

témoigne celle qui, née très grande prématurée dans une ferme sans eau

ni électricité, a été « couvée » dans une boîte à chaussure emplie de coton.

A partir des entretiens qu'elle enregistre soigneusement, Marie retranscrit

et restructure les échanges par grands thèmes, puis les met en forme pour

en faire un livre illustré.


D'autres activités


En parallèle, l'heureuse « porteuse d'histoires » anime des ateliers d'écriture

pour enfants, avec pour finalité la création d'ouvrages collectifs, Elle a aussi

publié un livre jeunesse, fruit d'un projet initialement familial. C'est d'ailleurs là que tout a commencé...